Les régimes amaigrissants : Quels sont les risques ?

jeudi 13 avril 2006
par  Laurence Chapon
popularité : 16%

Les canons de le mode, l’air du temps, le regard des autres, de plus en plus de femmes et d’hommes, jeunes ou moins jeunes se sentent mal dans leur peau et envisagent de suivre un régime amaigrissant.

Mais qu’en est-il de l’effet des solutions miracles que l’on peut lire dans certaines revue ? Régime dissocié [1], régime hyperprotéiné [2], régime pamplemousse ... sont des pièges.

Une constatation alarmante :
Une étude réalisée sur près de 8.200 filles et 6.750 garçons âgés de 9 à 14 ans ont été suivis entre 1996 et 1999. En début d’analyse, près d’une fille sur trois et d’un garçon sur six admettaient suivre ou avoir suivi des régimes de temps en temps pour 25% des filles et 14% des garçons, et souvent pour 4,5 et 2% respectivement.
Au terme des trois années de suivi, les enfants suivant des régimes avaient pris plus de poids que les autres. Tant chez les filles que chez les garçons, plus les périodes de régime étaient fréquentes, plus la prise de poids était rapide.

Quelle est la raison de cet échec ?
Lors d’une phase de régime trop contraignant (quand l’apport calorique est très faible), l’organisme riposte en s’adaptant : Lors de l’arrêt du régime en question, il stocke massivement des graisses en prévision d’une future privation.
Cette adaptation métabolique correspond a ce que l’on nomme l’effet « yo-yo ».

Conclusion :
Il est nécessaire de réviser les notions de régimes et abandonner les privations successives pour un programme sérieux et plus modeste de suivi et de contrôle du poids.
Il faut viser le long terme. Pour cela :

  1. pas de restrictions sévères ;
  2. adopter une alimentation variée et équilibrée ;
  3. ne pas manger si on n’a pas faim ;
  4. exercer une activité physique régulière.

Source :
magasine e-santé
Doctissimo


[1Les régimes dissociés autorisent à manger de tout ou presque, mais pas au même moment. Ils recommandent de ne pas consommer ensemble certains aliments ou visent à une saturation rapide de l’appétit par la consommation exclusive d’un seul produit.

[2Il est basé sur la consommation de poudres ou de boissons à base de protéines.


Commentaires

jeudi 2 juillet 2009 à 23h13

Ces produits n’ont tout simplement aucun effet bénéfique sur la santé. Le mieux reste encore d’avoir une alimentation seine et équilibre tout en se faisant plaisir ainsi qu’une activité physique régulière.